Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


"Immobilier, le Courtat, plus cher que les allées d'Etigny ?": ma question à Eric Azémar, maire de Luchon

Publié par Paul Tian sur 22 Novembre 2021, 12:03pm

Catégories : #Luchon, #Comminges, #immobilier, #mairie, #le courtat, #allée d'etigny, #Louis Ferré, #Michèle Cau, #Eric Azémar, #frais de justice, #avocat, #budget

"Immobilier, le Courtat, plus cher que les allées d'Etigny ?": ma question à Eric Azémar, maire de Luchon

Paul Tian :

La page Facebook "Pass Montagne" tenue notamment par deux membres de l’opposition municipale, l’ancien maire de Luchon, Louis Ferré, et l’ex- adjointe à la culture Michèle Cau, titre "Immobilier, le Courtat plus cher que les allées d’Etigny" et explique que la ville de Luchon vend une maison au Courtat "dans un état de vétusté tel qu’elle avait été retirée de la location depuis plusieurs années" de 70 m2 avec terrain de 100 m2 pour 90.000 euros tout en faisant le rapprochement avec "des acquéreurs de l’immeuble Spont" qui ne paieraient que "… 80.000€ pour un bâtiment situé sur les allées d’Etigny, de plus de 300m2 habitables avec un terrain de 1900m2 constructible et un parc de 3300m2". En conclusion de ce post sur les réseaux sociaux on lit : "Il est vrai que la nouvelle équipe municipale a accordé à ces derniers une généreuse ristourne de 150.000€ ce qui représente environ 11% du déficit de fonctionnement la ville pour l'année 2021".

Pouvez-vous Monsieur le Maire, éclairer les luchonnaises et luchonnais sur ces "informations" immobilières ?

Eric Azémar :

Monsieur Louis Ferré, professeur de mathématiques en exercice à l’université de Toulouse et Madame Michèle Cau, contrôleuse des impôts retraitée et ancienne adjointe aux finances de Luchon doivent certainement savoir compter.

Ainsi, avant de vous répondre, je me suis assuré de l’exactitude de mes additions et de mes soustractions.

Ce à quoi font référence Madame Cau et Monsieur Ferré a été évoqué et débattu deux fois en conseil municipal : le 3 mai 2021 et le 29 octobre 2021

Rappel : en 2008, dès son élection, Monsieur Ferré a fait opposition à la vente du "moyen chalet Spont" dont la promesse avait été signée par son prédécesseur.

13 années de procès en ont suivi !

Le solde de cette folie judiciaire non maîtrisée est le suivant : pour cette seule affaire, les activités procédurières de Madame Cau et de Monsieur Ferré ont déjà coûté à la commune 70.591 euros, en honoraires d’avocat et condamnations, sans compter le manque à gagner en taxe foncière pour la commune sur ces 13 années.

Le nouveau conseil municipal a donc décidé de trouver un accord amiable avec les acquéreurs du "Chalet Spont" et la somme de 150.000 euros, pour solde de toute compte a été ainsi votée. 

Nous arrêtons ainsi le gaspillage d’argent public sur cette affaire.

Dans le même ordre d’idée de gaspillage et de manque d’entretien du patrimoine municipal, figure cette petite maison située au Courtat, propriété de la commune depuis 1990 et complètement abandonnée depuis lors ! Il n’est pas de l’intérêt de la ville de voir cette petite propriété continuer à se dégrader et le conseil municipal, dans sa sagesse, (à l’exception du Roi et la Reine de la calculette) a accepté le principe de sa mise en vente.

Je laisse ici les lecteurs juger du parallèle, évidemment tendancieux, que font nos deux comptables entre ces deux affaires….

Pour la parfaite information des luchonnais, je précise que le total des frais divers de justice et des honoraires d’avocat à la charge de la commune de Luchon dirigée par Monsieur Ferré entre 2008 et 2020 est de 499.717 euros  et que la somme des transactions judiciaires et condamnations de la commune par les tribunaux sur cette même période s’élève à 193.517 euros.

Soit un total général de 693.234 euros…

A cela s’ajoute la dernière condamnation de la commune de Luchon (mars 2021) pour l’affaire de l’Institut Ste Hélène, bien sûr initiée et conduite par Monsieur Ferré, pour 526.270 euros !!!  (Notons que cette condamnation n’est malheureusement peut être pas la dernière car la partie adverse réclame le double en jugement d’appel !)

Soit un total toutes affaires confondues, si je compte bien, de 1.219.504 euros en frais d’avocats et condamnations diverses entre 2008 et 2020... soit plus de 80% de la subvention d’équilibre que nous devons verser aux Thermes pour l’année 2021 !

Sans ces dépenses astronomiques et inutiles, les travaux  de rénovation de la piscine Alban Rougé auraient pu être lancés !

En conclusion, un grand merci à nos comptables susnommés que les électeurs luchonnais ont sagement renvoyés à leurs études en mars 2020….

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
La seule chose vérifiable c'est que sous l'ère Ferret mon bien immobilier a perdu 30%... voilà.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !