Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Luchon-Superbagnères : mais quel était le montant "des dettes à apurer" de l'ex-SIGAS ?

Publié par Paul Tian sur 17 Novembre 2021, 14:35pm

Catégories : #Pyrénées, #Luchon, #Superbagnères, #SIGAS, #dette, #hiver, #saison2021, #Georges Méric, #projet, #Louis Ferré, #tourisme, #économie

Luchon-Superbagnères : mais quel était le montant "des dettes à apurer" de l'ex-SIGAS ?

Lundi, Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne et président du syndicat mixte Haute-Garonne Montagne, a tenu une conférence de presse au Mourtis, pour lancer la saison d’hiver et présenter les nouveautés de la saison d’hiver 2021/2022 et les projets de développement des stations de Luchon-Superbagnères, Le Mourtis et Bourg d’Oueil.

Dans un article de "La Dépêche", Georges Méric rappelle que les stations de la Haute-Garonne viennent de vivre "trois saisons qui n’ont pas été de tout repos", et que "dans un premier temps, nous avons enregistré des recettes mais aussi des dettes à apurer…"

Hélas, le montant de ces dettes à apurer n’est jamais mentionné !

Pourquoi ?

Il me semble que les citoyens (et contribuables) devraient connaître dans quel état financier se trouvaient les stations du Mourtis et de Luchon-Superbagnères, car le renflouement des dettes se fait avec de l’argent public provenant donc des citoyens d’une certaine façon ?

Quand les citoyens connaîtront le montant des dettes laissées par le SIGAS (le syndicat intercommunal de gestion et d'aménagement de Superbagnères) qui exploitait la station de Luchon-Superbagnères ?

Un syndicat qui était présidé par l’ancien maire de Luchon, Louis Ferré.

On remarquera qu’il est toujours plus facile pour les élus de chiffrer dans les médias le financement des projets… que d’aborder le chiffrage des dettes !

Alors, très souvent, face à ce silence, c’est la rumeur qui prend le relai. Et on le sait très bien, la rumeur n’est jamais bonne conseillère !

D’autant plus que dans le cas de la station de Luchon-Superbagnères, le montant de la dette ne se chiffre pas en milliers d’euros, mais en centaines de milliers…

Alors, chiche ?

RAPPEL :

"En 2018, le Conseil départemental de la Haute-Garonne a décidé de créer le syndicat mixte Haute-Garonne Montagne et de reprendre ainsi la gouvernance des 3 stations de montagne haut-garonnaises (LuchonSuperbagnères, Le Mourtis et Bourg d’Oueil) alors en grande difficulté financière."

(Dossier de Presse CD31)

(Photo © Jean Sansuc)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !