Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Préavis de grève des agents territoriaux de Luchon. "Nous n'avons pas été reçus par le maire", Bruno Dellerie, représentant du personnel (CGT)

Publié par Paul Tian sur 19 Décembre 2021, 14:24pm

Catégories : #Luchon, #grève, #mairie, #thermes, #EHPAD, #Era Caso, #LBBE, #CGT, #social, #Eric Azémar, #Bruno Dellerie, #Haute-Garonne, #syndicat

(Photo illustration : archives © Paul Tian)

(Photo illustration : archives © Paul Tian)

Suite au préavis de grève du personnel de la mairie, de l'établissement thermal et de l'EHPAD "Era Caso" déposé par le syndicat CGT Territoriaux (lire ici), Eric Azémar, maire de Luchon a répondu à mes questions (lire ici).

Des réponses qui sont loin de satisfaire Bruno Dellerie, représentant du personnel de la section syndicale CGT. 

"Nous n'avons pas été reçus par le maire ni par quiconque de la municipalité, ni par la Directrice Générale des Services (DGS), en ce qui concerne le dépôt du préavis de grève. Monsieur le maire confond l'entrevue qu'il a eu avec agents territoriaux des Thermes (5mn montre en main) salle du conseil, à l'initiative des agents territoriaux dans une démarche d'explication de cette situation. Ma présence était effective à la demande des agents pour être témoin de l'échange, et non au sujet de la grève en devenir" m'explique Bruno Dellerie, qui poursuit :

"A la fin de l'entrevue, plus que courte, ou rien n'en est sorti à part des complaintes du maire, je l'ai interpellé, et demandé ce qu'il comptait faire au sujet du dépôt de préavis. Il s'est étonné de mes dires, n'étant pas au courant... , je lui ai alors remis une photocopie du dépôt de grève. Rien de plus, pas un mot, j'attends toujours d'être contacté... car, je rappelle que pour dialoguer il faut être deux, et un préavis (c'est marqué dessus) ça sert à ça...."

Le représentant du personnel tient aussi à préciser que son syndicat est le seul à pouvoir discuter avec la mairie "car nous sommes majoritaires aux instances paritaires, n'en déplaise à monsieur le maire..." et c'est dans ces "instances que le dialogue social doit avoir lieu", mais depuis "que monsieur le maire est en poste, elles sont bafouées et non activées par la DGS, ce qui ne nous permet pas de participer aux débats". 

Des instances qui sont "réglementaires et doivent être saisies pour avis , avant un passage en conseil municipal" précise Bruno Dellerie, car c'est "tout simplement la loi, alors en termes de dialogue social on fait mieux, nous ne manquerons pas de lui rappeler d'ici peu."

Et de conclure, "mardi nous serons devant la mairie et nous sommes plus que légitime dans notre démarche".

Des agents de la collectivité qui devraient être rejoints par les  salariés de Luchon forme et Bien-Être, dont la dissolution a été actée cette semaine (lire ici).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !