Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Prénom "Canard" : quand un quotidien régional préfère le buzz... à la belle histoire

Publié par Paul Tian sur 6 Janvier 2022, 12:15pm

Catégories : #belle histoire, #état civil, #canard, #prénom, #média, #dordogne, #duck, #orphelin, #guerre mondiale, #hommage, #respect, #gens du voyage

Prénom "Canard" : quand un quotidien régional préfère le buzz... à la belle histoire

Quand un quotidien régional titre "Ils prénomment leur enfant Canard" il est bien évident que c'est pour faire le buzz sur les réseaux sociaux.

A une époque où de six pages de retranscription d'une rencontre entre le président de la République et des lectrices et lecteurs du "Parisien", les médias, les politiques et les réseaux sociaux ne retiennent qu'une phrase... sortie de son contexte, le prénom "Canard" pour un enfant né en Dordogne en 2021 ne pouvait que faire réagir... et d'une façon négative !

Comment des parents osent prénommer leur fils "Canard" ! Comment l'Etat-Civil a accepté un tel prénom qui va poursuivre l'enfant toute sa vie ?

Et bien entendu, il était facile de faire le rapprochement entre ce prénom et la Dordogne, pays du foie-gras !

Mais voilà, l'info du quotidien régional "Sud Ouest" n'est pas tout à fait exacte !

Heureusement, des confrères de "France Bleu Dordogne" ont cherché à connaître les raisons qui ont poussé une famille à choisir "Canard" pour prénom...

Et c'est là qu'on apprend dans l'article de "France Bleu" que ce prénom de "Canard" est le second du garçonnet, qui se prénomme donc... Dyklan.

C'est le grand-père de l'enfant qui explique ce choix de prénom. Un grand-père qui se nomme Jean-Christophe Bret-Canard.

Oui, vous avez bien lu : Bret-Canard !!!

"Ma maman s'appelait madame Canard. Mais c'était son nom de famille. Elle avait été abandonnée en 1943 pendant la Seconde Guerre mondiale, parce qu'elle était des gens du voyage. Et en ce temps-là, ils étaient pas très bien traités on va dire. Elle a été abandonnée sur les marches d'une église et placée en orphelinat, puis adoptée par monsieur Georges Canard, qui est devenu son nom de famille. Et par respect pour elle, tous mes enfants, mes quatre enfants, portent comme deuxième prénom Canard." (France Bleu)

Et du coup, en lisant cette histoire que les journalistes du quotidien régional "Sud Ouest" n'ont pas cherché à creuser, on se prend à verser une petite larme pour cette famille qui en choisissant en second, le prénom "Canard" pour les enfants, rendent hommage à cette "maman et à l'homme qui l'a adoptée pendant la guerre, malgré les mariages et le passage des générations".

Respect !

C'est donc tout simplement une belle histoire révélée par "France Bleu" et non quelques lignes aguichantes pour créer le buzz sur les réseaux sociaux...

Prénom "Canard" : quand un quotidien régional préfère le buzz... à la belle histoire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !