Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Semaine de la Presse : en face de moi, des collégiens déçus par... ma fiche de paie !

Publié par Paul Tian sur 24 Mars 2022, 15:36pm

Catégories : #média, #presse, #semaine de la presse, #souvenir, #journalisme, #collège, #école, #éducation nationale, #CLEMI, #PPDA

Semaine de la Presse : en face de moi, des collégiens déçus par... ma fiche de paie !

Quand j'étais journaliste en région parisienne, j'ai participé plusieurs fois à la "Semaine de la Presse", dans des établissements scolaires (primaire et collège). C'était dans les années 1990, au tout début de cette initiative, une époque où l'on était loin d'imaginer qu'un jour l'information des jeunes viendrait essentiellement de réseaux sociaux, dont on ne connaissait même pas le nom encore...

A cette époque, le "journaliste" vedette (même s'il n'était en réalité que présentateur) était PPDA. Il était même une référence pour les élèves que j'avais en face de moi... La télévision avait encore une belle emprise... sur "le temps de cerveau humain disponible", selon la formule du PDG de TF1, Patrice Le Lay.

Je m'étais très vite rendu compte que l'aura de PPDA (Patrick Poivre d'Arvor) venait essentiellement... de ses revenus, à l'époque jugés "monstrueux" par notre profession. Dans une enquête publiée par "Capital", PPDA gagnait près de 100.000 euros dans les années 2000 avec une prime de plus 150.000 euros bruts par an au titre d’une clause d'exclusivité.

Et donc, ma première intervention de la Semaine de La Presse, après avoir présenté mon métier de localier , j'avais demandé aux collégiennes et collégiens en face de moi de me poser des questions.

Et la première fut donc... sur mon salaire !

J'étais un peu désarçonné, car il est bien connu qu'en France on ne donne jamais les montants de son salaire ni des impôts qu'on règle à l'Etat !

Mais ce jour-là, j'ai joué la carte de la transparence.

Et quand j'ai annoncé le montant de mes gains mensuels, j'ai découvert en face de moi, des élèves bien dépités... qui n'hésitèrent pas à me dire qu'en fait je faisais... du bénévolat !

Pour me sortir de cette "mauvaise" passe, j'ai alors demandé quel était le collégien qui connaissait le salaire de ses parents !

Ce fut le grand silence, pendant quelques secondes... Et chacun des élèves de se rendre compte que chez eux c'était bien entendu un sujet tabou et que personne, je dis bien personne, n'était au courant de ce que gagnaient papa et maman !

Les années suivantes, en intervenant auprès des scolaires, j'avais changé mon fusil d'épaule en commençant mon intervention par PPDA et son salaire mirobolant de présentateur et en le comparant à la moyenne des salaires que nous, journalistes de terrain, nous empochions chaque mois... sans oublier de leur demander s'ils connaissaient, par hasard, le ses salaires de leurs parents.

Je sais qu'au moins deux collégiennes qui avaient participé à cette Semaine de la Presse ont choisi la voix du journalisme... avant de l'abandonner, quelques années après, après de longues et désastreuses galères.

Ce métier "prestigieux" a perdu depuis des années toute sa splendeur. Une enquête récente montre que la durée moyenne des carrières des journalistes est de 15 ans et que le nombre de détenteurs de carte de presse a reculé de 10% ces dix dernières années.

La mutation des médias de ces dernières années n'est bien entendu pas étrangère à ce "désamour" de la profession, tout comme la dégradation constante des conditions de travail.

Désormais la réalité de ce métier repose sur cette question centrale :

"Pourquoi je quitte le journalisme ?"

Un métier, désormais, à bout de souffle qui m'a tellement fait rêver et que j'aimais faire partager lors des interventions de cette "Semaine de la Presse".

 

 

Pour rappel, du 21 au 26 mars, a  lieu dans les établissements scolaires la 33e Semaine de la presse et des médias dans l'École. Le thème de cette édition 2022 est :

"S'informer pour comprendre le monde"

Cette manifestation est organisée par le Centre pour l'éducation aux médias et à l'information (CLEMI). Un événement labellisé dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !