Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Conseil municipal de Luchon : "Opéra cash" du conseiller Jean-Christophe Gimenez

Publié par Paul Tian sur 8 Juin 2022, 09:20am

Catégories : #Luchon, #conseil municipal, #opéra comique, #prince albert II, #Monaco, #économie, #tourisme, #JeanChristopheGimenez, #Haute-Garonne, #comminges, #coup de gueule

Conseil municipal de Luchon : "Opéra cash" du conseiller Jean-Christophe Gimenez

Mardi soir avait lieu le conseil municipal de Luchon, avec 40 délibérations au programme. C'est lors du vote de la délibération n°35 concernant "le contrat de cession avec MAS Production et l'association A.P.E.I. pour l'organisation de  l'Opéra comique "Les Fantômes de l'Opéra" qui doit avoir lieu le 1er juillet prochain que le conseiller municipal de la majorité, Jean-Christophe Gimenez, a fait la déclaration suivante :

"Monsieur le Maire,

"Je suis assez direct, je dis tout haut ce que pensent les gens. C’est une des raisons qui t’a poussé à me demander de rejoindre l’équipe. En deux ans, je n’ai pas changé, je fais toujours remonter les doléances des vacanciers et des luchonnais.

Cette franchise semble déranger l’ordre établi.

Ne pas confondre le court et le moyen terme, en attendant d’avoir mis en place de grandes choses, il faut palier. L’essentiel est de satisfaire nos touristes et curistes pour les fidéliser.

Selon leurs propos, ils s’ennuient à Luchon, sauf ce week-end. Au Luchon Motors Days, la ville était remplie et festive, les commerçants sont ravis.

Au risque de me répéter, privilégions les animations populaires et gratuites en s’appuyant sur les associations.

Dans cet esprit, la fanfare mérite des éloges, le spectacle années 60 est un tel succès, que trois dates de plus sont programmées. Simple et efficace, avec peu de moyens, il est possible de satisfaire les gens.

VTT, parapente, trail, animations familiales, c’est la voie à prendre.

Motivons les socio-pros pour qu’ils créent des événements, nous devons être des facilitateurs.

Je ne suis pas omniscient, j’écoute juste les gens et j’intègre leur désirs légitimes. J’ai joué collectif même si je ne partageais pas certains choix.

Maintenant, je vais poursuivre avec ma liberté de penser.

La venue du Prince et l’Opéra sont de belles manifestations, mais en période de disette, on les reporte à plus tard. Avec ce budget, nous équipions Badech avec une Pump Track et des jeux d’eau pour satisfaire notre clientèle. (à défaut d’avoir une piscine cet été)

Nous n’avons pas la même façon de voir les choses, la culture c’est important, mais il ne faut pas que ce soit incompatible avec la priorité économique, du moins pour le moment.

En période de crise on doit être prudent, c’est l’argent des contribuables, on doit dépenser le moindre euro à bon escient.

Nous, commerçants, sommes partie prenante de la gestion municipale, si Luchon fonctionne, nos entreprises aussi.

Mon rôle avait été bien défini lors de la campagne, je devais être une courroie de transmission entre le conseil et les citoyens. Je ne prétends pas avoir la science infuse, je me renseigne juste sur ce qui fonctionne en matière de développement touristique.

Une équipe est toujours une somme d’individualités, en tant que chef d’entreprise, j’en connais les difficultés.

C’est au patron de mettre en musique tout cela et d’assurer la cohésion, encore plus quand les membres ont été choisis par lui.

Ta place n’est pas facile, j’en conviens, mais tu l’as acceptée. Je ne suis qu’un petit porte-parole, je suis à portée d’engueulade et les gens ne s’en privent pas.

Comment être solidaire d’une action municipale quand l’on partage les doléances pertinentes des citoyens ?

La politique de la chaise vide n’est nullement productive pour modifier une façon de faire, c’est pour cela que je resterai.

Si on me trouve trop vindicatif, j’en suis désolé, je ne cherche qu’à être utile. Les élus en ont assez d’attendre, ils désirent agir. Ne laissons pas l’administration semer la zizanie, sans la dénoncer publiquement. Mon plus grand souhait est que l’on sorte par le haut de cette situation, en utilisant toutes les compétences de tous les élus.

Seul l’avenir de cette ville que j’ai dans les tripes et seul l’intérêt collectif comptent à mes yeux, les planètes sont enfin alignées, le moment est à l’action.

Je te souhaite du courage et de la réflexion pour prendre enfin les décisions qui s’imposent.

Pour ces diverses raisons, avec Audrey nous nous abstiendrons sur la délibération n°35. 

Vive Luchon !"

Cette délibération n°35 a été votée, sept conseillers municipaux se sont abstenus, dont deux de l'opposition (Louis Ferré et Michèle Cau).

Autant dire que cette déclaration de Jean-Christophe Gimenez va bien au-delà d'un simple rejet des projets "opéra comique" et venue du Prince Albert II de Monaco...

(à suivre...) 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !