Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Pour avoir des champions de natation, comme le toulousain Léon Marchand, il faut... des piscines !

Publié par Paul Tian sur 24 Juin 2022, 11:13am

Catégories : #Comminges, #Luchon, #Saint-Béat, #natation, #piscine, #Mondiaux de natation, #Léon Marchand, #Occitanie, #Haute-Garonne, #territoire, #coup de gueule

Pour avoir des champions de natation, comme le toulousain Léon Marchand, il faut... des piscines !

Vainqueur du 400 m 4 nages, médaillé d'argent sur le 200 m papillon, le Toulousain Léon Marchand, s'est aussi imposé sur le 200 m 4 nages, mercredi 22 juin, à l'occasion des Mondiaux de natation.

Pour être double champion du Monde, comme Léon Marchand, il faut pouvoir  s'entraîner dans des piscines, dès son plus jeune âge...

Autant dire que ce n'est pas demain qu'en sud-comminges, on aura l'occasion d'avoir un nageur monter sur un podium, le territoire étant désespérément dépourvu de bassins de natation... (lire ici)

Quand dans ce territoire on tente de sauver une piscine, c'est pour la saison estivale et pour attirer des touristes... en oubliant que la jeunesse du territoire est tout simplement exclue de l'apprentissage de la natation.

Un apprentissage qui est pour tous les élèves "une priorité nationale inscrite dans les programmes d'éducation physique et sportive..."

Il serait temps que les élus de ce sud-comminges se jettent à l'eau pour qu'un centre aquatique digne de ce nom, émerge au coeur du territoire avec l'aide de l'Etat, de la Région Occitanie et du département de la Haute-Garonne.

Oui, c'est vrai qu'un centre aquatique "ça coûte un pognon de dingue", mais honnêtement, n'y a t-il pas actuellement des projets en cours qui vont eux aussi coûter un "pognon de dingue" et qui mobilisent, sans rechigner, les mêmes élus ?

Lors des dernières élections (présidentielles et législatives) l'extrême-droite est arrivé en tête dans cette 8e circonscription de la Haute-Garonne, celle du Comminges et Savès. Un vote qui est certainement le reflet du sentiment d'abandon des citoyennes et citoyens de ce territoire. En sud-comminges, ce n'est même plus un "sentiment d'abandon" qui prévaut, hélas !

Il y a longtemps qu'il y a un ressenti dans les territoires ruraux. Un malaise qui s'est exprimé cette fois-ci par une révolte électorale

Bernard Delcros, sénateur centriste du Cantal, Président du Parlement rural

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !