Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Affaire Quatennens : pour le député LFI Manuel Bompard, "Une gifle n'est pas acceptable mais pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours"

Publié par Paul Tian sur 23 Septembre 2022, 09:00am

Catégories : #Affaire Quatennens, #Adrien Quatennens, #violence conjugale, #gifle, #LFI, #Manuel Bompard, #Jean-Luc Mélenchon, #polémique, #politique, #soiété, #vidéo

(Photo illustration : Manuel Bompard à Luchon  © Paul Tian)

(Photo illustration : Manuel Bompard à Luchon © Paul Tian)

C'était ce vendredi martin, sur le plateau de "Cnews". Interrogé sur l'affaire Quatennens, le député "La France Insoumise" (LFI) des Bouches-du-Rhône, Manuel Bompard, a déclaré :

"J’essaye de faire la part des choses, une gifle n’est jamais acceptable, mais elle n’est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours. Et une gifle n'est pas égale à un homme qui est accusé de viol après avoir drogué les personnes qui l'accusent..."

Autant dire que la déclaration, pour le moins polémique, du successeur de Jean-Luc Mélenchon à Marseille, ne va pas tarder à déclencher une multitude de réactions, probablement au sein même de "La France Insoumise", ébranlée par cette affaire Quatennens.

"Tout acte de violence est grave"

Une gifle reste "une atteinte essentielle" à la personne, rappelle la psychiatre Liliane Daligand, psychiatre, qui ajoute "les victimes disent souvent que ça commence par une gifle ou une bousculade, puis les violences physiques s’aggravent..."

Donner une gifle, ce n'est pas un "pétage de plomb" Manuel Bompard, rien ne peut l'expliquer, rien ne peut l'excuser ! C'est une violence physique !

MISE À JOUR À 15h :

Il fallait s'y attendre... Les propos de Manuel Bompard, ce vendredi matin, sur Cnews, ont provoqué un tollé dans la classe politique :

Isabelle Rome, ministre déléguée à l’Égalité Femmes-Hommes, sur son compte Twitter :

"Des propos abjects qui banalisent la violence. Des propos qui abîment le combat contre les violences faites aux femmes. Des propos qui vous discréditent totalement sur ce sujet".

Marlène Schiappa (Twitter) :

 "Taisez-vous, maintenant ! Ça suffit !!!"... ces propos "font un tort considérable au combat pour la protection des femmes face aux violences".

Aurore Berger,  cheffe du groupe renaissance à l'Assemblée nationale :

"Comment peut-on oser ?"

Raphaëlle Remy-Leleu, militante féministe et conseillère EELV de Paris (Twitter)

"Mais c'est pas possible !"... "Ce que tu racontes avec les camarades insoumis depuis une semaine est insupportable. Ne parle plus des violences. Arrêtez au moins de nous faire souffrir. Trouvez le courage d’en parler avec une féministe et d'encaisser à la fois votre manque de connaissance du sujet, votre complaisance politique, ainsi que la douleur et la colère que vous générez..."

Sandrine Rousseau, députée EELV, sur LCI :

"Une gifle à sa conjointe est un délit... C'est ça qu'il faut bouger parce que tous ces mots-là, ce sont des mots qui minimisent les actes ..."

"Je rappelle qu’il y a 230 000 femmes qui subissent actuellement des violences conjugales"

"Manuel Bompard doit entendre que dès le premier geste, dès la première gifle, on dit aux femmes 'vous devez partir de chez vous', et ce n’est pas pour rien".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !