Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Ce sont toujours les cons qui l’emportent. Question de surnombre" (Frédéric Dard)


Hommage à Samuel Paty : lire et relire la lettre d'Albert Camus à son instituteur

Publié par Paul Tian sur 16 Octobre 2022, 06:38am

Catégories : #SamuelPaty, #AlbertCamus, #lettre à son instituteur, #Monsieur Germain, #Prix Nobel, #Littérature, #terrorisme, #islamisme radical, #caricatures Mahomet, #Samuel Paty, #hommage

Hommage à Samuel Paty : lire et relire la lettre d'Albert Camus à son instituteur

C'est probablement le plus bel hommage que l'on peut rendre à Samuel Paty, professeur d'Histoire-Géographie, assassiné par le fanatisme religieux, il y a deux ans, le 16 octobre 2020, près de son collège de Conflans-Saint-Honorine, dans les Yvelines, en (re) lisant cette lettre d’Albert Camus à instituteur, Monsieur Germain, écrite en 1957 alors qu’il vient de recevoir le Prix Nobel de Littérature :

 

19 novembre 1957

Cher Monsieur Germain,

J’ai laissé s’éteindre un peu le bruit qui m’a entouré tous ces jours-ci avant de venir vous parler un peu de tout mon cœur. On vient de me faire un bien trop grand honneur, que je n’ai ni recherché ni sollicité. Mais quand j’ai appris la nouvelle, ma première pensée, après ma mère, a été pour vous. Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j’étais, sans votre enseignement, et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivé. Je ne me fais pas un monde de cette sorte d’honneur mais celui-là est du moins une occasion pour vous dire ce que vous avez été, et êtes toujours pour moi, et pour vous assurer que vos efforts, votre travail et le cœur généreux que vous y mettiez sont toujours vivants chez un de vos petits écoliers qui, malgré l’âge, n’a pas cessé d’être votre reconnaissant élève.

Je vous embrasse, de toutes mes forces.
Albert Camus

Hommage à Samuel Paty : lire et relire la lettre d'Albert Camus à son instituteur
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !