Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Ce sont toujours les cons qui l’emportent. Question de surnombre" (Frédéric Dard)


Toulouse : viol d'une jeune femme dans un bois près d'une discothèque, elle avait tout inventé

Publié par Paul Tian sur 26 Octobre 2022, 17:14pm

Catégories : #Haute-Garonne, #toulouse, #viol, #rapport sexuel, #discothèque, #mensonge, #réseaux sociaux, #média, #police, #justice, #justice expéditive, #hanouna, #FaitsDivers

Toulouse : viol d'une jeune femme dans un bois près d'une discothèque, elle avait tout inventé

Heureusement, que la famille ou les amis ne se sont pas précipités pour venger le "viol" de cette jeune femme à la sortie d'une discothèque dans le quartier Sesquières à Toulouse... J'écris ça, car je lis sur les réseaux sociaux que de nombreux internautes sont pour la "loi du talion" et estiment que la justice de la République est trop lente, jamais assez dure... Bref, mieux vaut faire justice soi-même...

Un père se venge de l'agression sexuelle de sa fillette : il s'en va avec des amis retrouver l'agresseur présumé et le lynche, et sur les réseaux sociaux, on éructe en approuvant cette justice punitive d'une autre époque...

Ce sont les mêmes qui approuvent l'animateur Hanouna qui, à la suite de l'assassinat atroce de la petite Lola, annonce en direct au public et aux téléspectateurs qui suivent son émission "Touche pas à mon Poste", que pas la peine que l'assassin passe devant un tribunal, non, non, ça sert à rien, la justice, allez hop, perpétuité, sans procès et que ça saute ! Il n'a pas été jusqu'à imaginer le retour de la guillotine, mais, on imagine que ce sera pour une prochaine fois.

Et comme son émission sur la petite Lola fait un tabac, il n'hésite pas à fêter son audience avec strass et paillettes

Bon, je reviens au viol dans la nuit de samedi à dimanche, de cette jeune femme à Toulouse.

Le quotidien régional "La Dépêche" a donc titré son article : "Une jeune femme violée à la sortie d'une boite de nuit", avec en accroche en UNE du cahier régional "Haute-Garonne" :

"Toulouse. Nouvelle agression : une jeune femme violée à la sortie d'une boîte de nuit"

Et pour illustrer l'article, la photo de la boîte de nuit...

Voici les premières lignes de l'article publié dimanche :

"Ce dimanche 23 octobre, c'est jour de vide-greniers sur le parking du Nine-Club. Les chineurs ne se doutent pas un seul instant du drame qui vient de se dérouler, à l'entrée de cet établissement de nuit..."

Car, poursuit le quotidien régional,  une jeune femme a été violée "dans le petit bois qui jouxte le parking de la boîte de nuit..." par un home assez jeune.

Le journaliste termine son article par : "selon nos informations, un agent de sécurité de Nine-Club aurait repéré cette personne rodant aux alentours du parking de la boîte de nuit peu avant minuit..." et en plus "il aurait remarqué que ce jeune homme se comportait de façon étrange".

Mais voilà, patatrac, on apprend ce mercredi, que la jeune femme a indiqué aux policiers en charge de l'enquête... qu'elle avait tout inventé !

Selon une source proche de l'enquête citée par la radio "100%", cette jeune femme aurait eu, samedi soir, un rapport sexuel près de la discothèque, "et n’aurait ensuite pas assumé face aux deux amies qui l’accompagnaient".

Avec l'esprit de haine et de vengeance qui enflamme la société d'aujourd'hui, amplifié par les réseaux sociaux, on pourra remarquer que le jeune homme qui rôdait près du parking de la discothèque, repéré par l'agent de sécurité, a eu de la chance de ne pas être "coincé"...

Il aurait pu passer un très mauvais quart d'heure... pour un mensonge !

La fausse victime pourrait être poursuivie par la justice pour "dénonciation mensongère à une autorité judiciaire et administrative entraînant des recherches inutiles..."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !