Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Ce sont toujours les cons qui l’emportent. Question de surnombre" (Frédéric Dard)


Luchon : Ehpad en danger, "Gabriel Rouy" sans médecin depuis septembre

Publié par Paul Tian sur 16 Novembre 2022, 17:14pm

Catégories : #Luchon, #Comminges, #EHPAD, #Gabriel Rouy, #médecin, #alerte, #personnel soignant, #EHPAD en danger, #Hôpitaux de Luchon, #santé, #désert médical

Luchon : Ehpad en danger, "Gabriel Rouy" sans médecin depuis septembre

Depuis le 1er septembre, il n’y a plus de médecin à l’Ehpad "Gabriel Rouy" à Luchon. Autant dire que le personnel soignant et les familles sont très inquiets quant à la prise en charge des résidents.

"Nous avions deux médecins à temps partiel (50% et 40%) qui intervenaient aussi sur l'Ehpad d'Antichan-de-Frontignes. Actuellement, l'un des médecins est en congé maternité et ne reviendra pas, et l'autre médecin, à 40%, ne peut plus exercer depuis le 1er septembre en raison de son âge" m'indique le personnel soignant, tout en ajoutant :

"Donc depuis le 1er septembre, nous fonctionnons avec des passages très épisodiques de médecin du SSR(soins de suite et de réadaptation) et d'un médecin du CRF (centre de rééducation fonctionnelle. Nous demandons à notre direction une ligne claire et surtout officielle quand aux passages de ces médecins, le temps de retrouver un remplaçant".

L'équipe soignante a adressé un courrier à sa direction le 14 novembre et posé une banderole devant l'Ehpad Gabriel Rouy, en espérant un retour rapide de la hiérarchie. 

Une situation inquiétante qui ne peut perdurer, les infirmières de l'établissement ont de fait de très importantes responsabilités, qui logiquement ne leur incombent pas, car, ce sont elles qui doivent appeler les médecins du SSR/CRF quand elles le jugent judicieux.

Il faut espérer que cette situation ne se prolonge pas car si les infirmières dans les Ehpad font un super boulot, elles ne peuvent pas tout faire, est-il besoin de le rappeler ?

Et l'on comprend parfaitement l'inquiétude des familles et du personnel soignant face à cette "désertification médicale" au sein de cet établissement luchonnais.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !