Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paul Tian

“Ceux qui essaient de mener le peuple ne peuvent le faire qu'en suivant la foule” (Oscar Wilde)

Fermeture des classes à Luchon : les parents d'élèves ont rencontré l'inspecteur d'Académie

Publié le 17 Février 2023 par Paul Tian in Luchon, Education nationale, suppression de poste, fermeture de classe, école, FCPE, parents d'élèves, Philippe Tissinier, Eric Azémar, polémique, territoire, ruralité, zone de montagne

(Photo illustration © Paul Tian)

(Photo illustration © Paul Tian)

Alors que deux suppression de poste d’enseignants sont envisagés à la rentrée scolaire à Luchon (lire ici), l’inspecteur d’Académie Philippe Tissinier a rencontré, jeudi matin, le maire de la ville, Éric Azémar (lire ici).

Alors qu’ils avaient demandé de rencontrer l’inspecteur d’Académie, les délégués des parents d’élèves ont appris à la dernière minute que ce dernier avait donné son accord.

Deux parents d’élèves de la maternelle "Les Éterlous", deux de l’école primaire "Les Isards" et un délégué du conseil local de la FCPE ont dont assisté à cette rencontre à la mairie.

"L’inspecteur a mis en avant l’argumentaire de l’effectif d’élèves pour chacune des écoles bien en deçà de la moyenne nationale pour justifier de la suppression d’un poste d’enseignant dans chaque école. Il a également mis en avant de très bons résultats relevés par les évaluations qui sont d’un très bon niveau par rapport à la moyenne nationale. L’inspecteur met également en avant des besoins sur d’autres territoires pour justifier un redéploiement des enseignants avec la fermeture de 104 postes et l’ouverture de 70 sur le département" m'explique l’un des participants, tout en ajoutant :

"De notre côté, nous avons mis en avant les spécificités des écoles avec le bilinguisme mis en place ces dernières années avec l’occitan, et l’espagnol qui doit arriver pour la rentrée prochaine. Sont également mis en avant, les difficultés scolaires pour certains enfants qui ne pourraient obtenir de bons résultats sans la qualité des enseignements dispensés, surement aussi favorisés par les effectifs qui permettent ce travail plus individualisé auprès des enfants."

Mais pour le représentant de l'Education nationale, "le seul moyen pour l’académie de revenir sur sa décision, serait une inscription massive d’élèves pour la rentrée prochaine"poursuit ce parent d’élève qui conclut :

"Au final, en supprimant les postes, l’Éducation Nationale accepte une baisse de niveau d’enseignement pour les élèves puisque le niveau moyen sur Luchon restera supérieur à la moyenne nationale…"

La bataille pour conserver, à Luchon (mais aussi ailleurs en Barousse et en Comminges) les postes d’enseignants à la rentrée prochaine ne fait que commencer.

Pour rappel, pour la rentrée scolaire de septembre prochaine, l'Education nationale doit supprimer 1500 postes d'enseignant. Selon le quotidien national "Libération", face à ces suppressions massives, l"a mobilisation prend de l’ampleur pour demander au gouvernement de profiter de la tendance démographique pour offrir de meilleures conditions d’apprentissage aux jeunes."

Cette année, ce qui suscite beaucoup de réactions, c’est qu’on a l’impression que le ministre de l’Education instrumentalise avec beaucoup de cynisme la baisse démographique pour faire passer les baisses des effectifs

Sophie Vénétitay, porte-parole du Snes-FSU

Commenter cet article