Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
06 Mar

Fos : la première adjointe Isabelle Dequesne "destituée" par le maire Pascal Penetro

Publié par Paul Tian  - Catégories :  #Fos, #Comminges, #Canton de Luchon, #destitution, #conseil municipal, #Pascal Penetro, #Isabelle Dequesne, #Dominique Boutonnet, #polémique, #politique, #Haute-Garonne

(Photo illustration © Jean-Pierre Ladère)

(Photo illustration © Jean-Pierre Ladère)

Samedi dernier (4 mars), à l'occasion du conseil municipal, le maire de Fos, Pascal Penetro, a demandé aux élus de voter la destitution d'Isabelle Dequesne, sa première adjointe. Une majorité des conseillers municipaux a voté pour. 

Lors de cette séance du conseil municipal, Isabelle Dequesne a lu un texte sur cette décision du maire de Fos. Un texte qui a été distribué dans les boîtes aux lettres de la commune ce lundi (voir ci-après).

A la suite de cette destitution, Dominique Boutonnet, conseiller municipal, a souhaité lire un texte de soutien "en son nom propre" à Isabelle Dequesne dont voici un extrait :

"Dans ta fonction d’élue, tu n’as jamais démérité, bien au contraire... Il ne fait aucun doute que tu es clairement engagée et as toujours œuvré pour le bien commun ; jamais pour tes intérêts personnels ou au profit des uns au détriment des autres... Nous te reconnaissons comme une personne honnête, franche, emprunte des principes de base de la démocratie, respectueuse des procédures, respectueuse des personnes, des différences, à l’écoute de l’autre et notamment sensible à l’avis des plus discrets, les invisibles."

(Vous pouvez lire l'intégralité de l'intervention de Dominique Boutonnet sur "La Petite Gazette de Fos" en cliquant ici.)

Le maire de Fos, Pascal Penetro, étant actuellement absent, je ne manquerai pas dès son retour de m'entretenir avec lui pour connaître les raisons précises de la destitution de sa première adjointe.

Lettre d'Isabelle Dequesne, cliquez sur le lien ci-après :

Commenter cet article

Archives

À propos

"Aucune carte du monde n'est digne d'un regard si le pays de l'utopie n'y figure pas" (Oscar Wilde)