Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 Mar

Haut-Comminges : naissance du Groupement Pastoral Équins de Melles

Publié par Paul Tian  - Catégories :  #Pyrénées, #Melles, #Comminges, #groupement pastoral, #GP Equins de Melles, #chambre d'agriculture, #chevaux, #merens, #castillonnais, #sestagnous, #foncier, #patrimoine, #économie, #agriculture

Haut-Comminges : naissance du Groupement Pastoral Équins de Melles

Conformément à notre souhait de reprise agricole, la municipalité de Melles est heureuse de vous annoncer un évènement majeur pour l’évolution de la philosophie de vie Melloise.

La naissance, avec le très pertinent concours technique de la chambre d’agriculture, d’un groupement pastoral équins, le "GP équins de Melles".

Il est composé de Merens et de Castillonnais, ce sont des races endémiques des Pyrénées notamment ariégeoise mais menacées d’extinction. Ils vont tracer de leurs sabots un cercle vertueux parfait, ou éleveurs et commune se retrouvent au centre d’une authentique et véritable reprise agricole.

Nous sommes ravis d’accueillir à compter du mois de juillet sur le secteur de Sestagnous, un escadron de chevaux de loisirs au secours d'un territoire qui se ferme, pour l'embellir et le protéger de l'incendie.

Stratégie à venir pour l’entretien des sols à Melles, moins de pétrole, moins d’euros et plus de bon sens …

Une stratégie qui entre dans un dispositif global de gestion du foncier.

Un grand merci aux éleveurs :

  • Iñès Roussel (cliquez ici)
  • Fabrice Bourrianne, éleveur de chevaux castillonnais en Haute-Garonne et professionnel de la traction animale.
  • Romain Desbrueres (cliquez ici)
  • Vincent Bonnet, éleveur de chevaux de Merens en Haute-Garonne.

(Communiqué de presse) (Photos : Mairie de Melles) 

 

Haut-Comminges : naissance du Groupement Pastoral Équins de Melles
Haut-Comminges : naissance du Groupement Pastoral Équins de Melles
Commenter cet article

Archives

À propos

"Aucune carte du monde n'est digne d'un regard si le pays de l'utopie n'y figure pas" (Oscar Wilde)