Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Non au désert médical ! Entretien avec Marie-Cécile Naud, présidente de l'Association Bagnères de Luchon Santé

Publié par Paul Tian sur 9 Décembre 2019, 17:17pm

Catégories : #Santé, #Desert médical, #Luchon, #Pays de Luchon, #Marie-Cécile Naud, #réunion publique, #médecin, #pharmacien, #infirmier, #hôpital, #comminges, #Occitanie, #ARS, #Haute-Garonne

Non au désert médical ! Entretien avec Marie-Cécile Naud, présidente de l'Association Bagnères de Luchon Santé

L'"Association Païs Bagnères de Luchon Santé", qui lutte contre la désertification médicale de notre territoire, organise vendredi 13 décembre à 19h au Pavillon Normand une réunion publique. Marie-Cécile Naud, la présidente de l'association répond à mes questions.

Après votre première réunion d’information de début octobre qui a connu un beau succès, vous organisez vendredi prochain une réunion publique au pavillon Normand. Pouvez-vous nous présenter l’Association Païs de Bagnères de Luchon Santé  ?

 

L'Association Païs Bagneres de Luchon Santé, a été créée le 25 septembre 2019. Elle a pour objet dans ses statuts de "lutter contre la désertification médicale, d'intéresser  à notre cause les usagers et les professionnels de santé, de donner envie aux professionnels de santé de venir s' installer, d'agir avec l'ARS  les élus, les usagers, de proposer des solutions et  intervenir dans les instances, d'éduquer thérapeutiquement les patients afin d'éviter le recours aux urgences dans la mesure du possible et d'associer les professionnels de santé à nos démarches".

 

Depuis, cette fameuse réunion, nous n'avons cessé d'alerter, rencontrer les élus et les futurs élus... nous sommes allés à l'Association Santé Territoire. Nous avons reçu un nombre incroyable d'appels au secours et de témoignages poignants. C'est pourquoi, nous avons décidé de créer un grand mouvement citoyen, rassemblant toute la vallée luchonnaise, les usagers et tous les professionnels de santé, pharmaciens, ambulanciers, personnels hospitaliers et nous avons reçu un énorme élan de solidarité, et de bénévolat.

 

Tous ont envie de nous rejoindre vendredi au Pavillon Normand et de pouvoir s'exprimer....

 

La situation médicale sur le territoire du Pays de Luchon préoccupe les citoyens et les professionnels de santé. Quel est le constat que fait votre association ?

 

La situation sur le Luchonnais est anxiogène, tant pour les usagers, que pour les commerçants, les ambulanciers, les pompiers surtout à la veille de la saison.

 

Nous voulons vivre à Luchon, pas y mourir ! La frontière du Comminges ne s'arrête pas à Saint-Béat...

 

Nous avons tout ici... mais nous sommes sans moyen de transport, un réseau routier difficile, bref nous sommes en danger !

 

Voilà en gros l'état d'esprit de toute la vallée.

 

Nous avons pris un avocat d'une association de Toulouse qui vient souvent se "ressourcer à Luchon". Pour cette association, comme pour nous, il y a non assistance à personnes en danger !

 

Pensez-vous que le Pays de Luchon soit devenu un désert médical ?

 

La situation de Luchon est en effet devenu un désert médical, même s'il existe encore des médecins mais dont l'âge de la retraite est dépassé.  Et qui plus est, ils ne sont pas remplacés ; le seul jeune médecin sur place se trouve privé de cabinet en décembre,  suite au départ inopiné de son associé, laissant plus de 1.000 patients sans médecin traitant.

 

Quant aux nouveaux habitants qui s'installent ici, inutile de chercher un médecin, plus personne ne les prend...

 

Quels sont les thèmes que vous allez aborder vendredi prochain ?

 

Mettre en valeur notre belle vallée et communiquer autrement pour la rendre attractive. Nous avons tout ici : lycée, commerces, aérodrome, sport, nature, sécurité... Même le Val d'Aran souhaite se joindre à nous...

 

Quels sont les rapports que votre association entretient avec les professionnels de santé et les élus du territoire ? Seront-ils présents vendredi ?

 

Comme déjà dit, les rapports avec les élus et les futurs élus sont des plus conviviaux mais nous sommes en période  électorale et sans faire de politique notre intention est de mettre l'accent sur la Santé et la mise en place d'une maison médicale dans les meilleurs délais car c'est la première priorité si nous voulons rester attractifs et mieux connus de la France entière et même d'ailleurs.

 

Nous n'avons aucun problème avec les professionnels de Santé qui seront à nos côtés vendredi soir... même si les médecins sur place sont un peu plus frileux.

 

Nous avons invité l'ensemble des maires de la Vallée, des représentants de la région, les médias...

 

Tous les commerçants ont affichés ce rendez-vous ainsi que toutes les pharmacies, hôpitaux, maisons de retraite...

 

Bien entendu, nous avons aussi invité des personnalités de la région et nous avons déjà des accords de présence. 

 

Nos bénévoles, sont plus que motivés et ce bel élan fait chaud au cœur.

 

Vous êtes la présidente de l'Association Païs de Bagnères de Luchon Santé. Vous pouvez vous présenter ?

 

Je suis une ancienne cadre de l'industrie aéronautique. Atteinte d'une maladie neurologique incurable, je suis devenue Patient Pilote dans les années 2000 avec le Professeur Michel Clanet et l'association MIPSEP. En rééducation deux années de suite au Centre de rééducation de Luchon, j'ai repris espoir grâce aux soins exceptionnels de ce centre.

 

Partie en Martinique, j'ai créé "MADIN'SEP" et je suis devenue correspondante DOM TOM pour la Ligue Française de Sclérose en Plaques. Oeuvrant avec l'ARS qui dote l'association de 10.000€ pour lutter contre ce fléau qui touche les jeunes de cette région et afin d'obtenir un pôle neurologique répondant aux besoins locaux.

 

Seul département DOMIEN à avoir obtenu du Ministère de la Santé 100.000€ par an pendant 4 ans… l'histoire des Antilles, n'est pas à refaire mais...

 

La maladie s'aggravant, sept mois de rééducation... quatre allers-retours dans la même année entre Fort de France et Toulouse, la fatigue, le prix des billets non pris en charge ont eu raison de la décision de revenir en Métropole et à Luchon par choix.

Hélas, comme je l'ai déjà expliqué, c'était risqué et un appel au secours sur les réseaux sociaux a réuni plus de 200 personnes. D'où la décision de créer cette Association devant ce cruel constat dans une si belle région. 

 

Pour joindre l'Association :

  • Maison des Associations : 23, allées d'Etigny 31110 Luchon.
  • Adresse de gestion : Marie-Cécile Naud, la Soulan 245 avenue du Maréchal Galliéni 31110
  • Tel : 09 62 50 90 63
Non au désert médical ! Entretien avec Marie-Cécile Naud, présidente de l'Association Bagnères de Luchon Santé
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents