Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Un politicien ne peut pas faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu'il lui faut oublier" (Frédéric Dard)


Disparition de Madeleine Gaillac-Estines, ancienne conseillère générale PS du canton de Luchon

Publié le 3 Août 2020, 14:43pm

Catégories : #Luchon, #Larboust, #Madeleine Gaillac-Estines, #Henri Denard, #Jean-Louis Idiart, #disparition, #hommage, #Garin, #RIP

Disparition de Madeleine Gaillac-Estines, ancienne conseillère générale PS du canton de Luchon

Madeleine (Mado) Gaillac-Estines, ancienne conseillère générale socialiste du canton de Bagnères-de-Luchon est décédée. La cérémonie religieuse aura lieu mardi 5 août, à 10h, en l'église de Luchon.

Je publie ci-après l'hommage que lui rend Jean-Louis Idiart, ancien député du Comminges-Savès et ancien conseiller général du canton de Salies-du-Salat.

C’est avec une très grande tristesse que j’apprends le décès de Madeleine Gaillac-Estines qui fut ma collègue au Conseil général de Haute Garonne de 2013 à 2015.

Elle représentait alors le Canton de Luchon d’avant la réforme territoriale.

Madeleine avait été élue comme suppléante de Henri Denard au titre du Parti Socialiste. Elle devint conseillère générale au décès de Henri.

Il l’avait choisie comme co-équipière en raison de ses engagements dans le Luchonnais et parce qu’il souhaitait avoir une suppléante du Larboust.

Je me souviens de sa tristesse au décès de Henri et de sa crainte de porter cette responsabilité élective nouvelle pour elle.

Ce qu’elle fit avec détermination, courage après et malgré toutes les épreuves de la vie.

Elle était consciencieuse et remplissait son mandat avec sérieux, tact et avec envie de réussir dans sa tâche. Elle ne fut pas toujours très aidée dans ses efforts par quelques ambitieux.

Mais elle travaillait, s’inquiétait, avait toujours peur de ne pas en faire assez. D’une grande assiduité malgré ses problèmes de santé. Elle a servi, rempli son devoir dans des moments terribles et pas faciles.

Nous lui devons tous beaucoup comme collègue et le Canton de Luchon qu’elle aimait plus particulièrement.

Jean-Louis Idiart

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents