Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Un politicien ne peut pas faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu'il lui faut oublier" (Frédéric Dard)


Une nouvelle décennie débute... pour moi !

Publié par Paul Tian

Catégories : #décennie, #anniversaire, #média, #photographe, #journaliste, #enfance, #Guerre d'Algérie, #mémoires, #Jean Daniel, #Claude Perdriel, #Obs, #LeMonde, #Nouvel Observateur, #Luchon

Une nouvelle décennie débute... pour moi !

16 décembre 19... 16 décembre 2020. Une nouvelle décennie démarre pour moi... En prenant de l'âge, on espère juste pouvoir arriver au bout et en imaginer une autre. Mais là, c'est mon côté optimiste qui prend le pas, et en cette année si particulière et destructrice, il en faut une bonne dose de cet optimisme.

Je regarde cette photo quand j'étais bébé. Elle a été prise par mon père au barrage de Tagdemt, à Tiaret, en Algérie. Je découvre près de moi les feuilles d'un quotidien (L'Echo d'Oran ?) alors que nous vivons encore quelques mois en paix. La Guerre arrivera bien trop vite et mon enfance s'envolera avec !

Donc ce journal près de moi : un signe ?

Ma passion de l'info serait-elle aussi précoce que ça ? 😁 

Je plaisante... quoi que !

J'avais une dizaine d'années quand mon grand père m'offrit mon premier appareil photo accompagné d'un petit carnet noir et d'un stylo. Je lui dois ma passion de la photo et... de la prise de notes.

Je voulais alors devenir reporter. La Guerre était bien présente au quotidien et  mes parents dévoraient la presse écrite (L'Express, Le Monde, Le Nouvel Observateur...) et la radio faisait partie de notre univers.

Des années plus tard, je suis devenu photographe, puis journaliste. 

C'est avec une très grande émotion que je me suis retrouvé il y a une dizaine d'années dans le bureau parisien de Claude Perdriel, l'un des deux fondateurs du Nouvel Observateur avec Jean Daniel, alors que je commençais ma collaboration sur "Le Plus", site de l'hebdomadaire et que je venais de quitter "Le Post" du groupe du Monde.

Lors de cet entretien, Claude Perdriel m'a longuement parlé d'Albert Camus. Je l'ai surpris en lui parlant d'Edmond Charlot, l'éditeur qui avait publié pour la première fois celui qui recevra le Prix Nobel de Littérature et que j'avais connu...

Claude Perdriel était intarissable sur Jean-Paul Sartre et sa vision des Faits-Divers/Faits de Société, j'étais alors spécialisé dans ce domaine...

De ces chroniques "Société" publiées au jour le jour sur "Le Plus" de l'Obs, il en sortira un recueil en 2021. 

Cette décennie qui commence m'éloignera encore un peu plus de l'information de notre territoire, j'ai d'autres projets en cours que je ne manquerai pas de vous présenter au fil des prochains temps.

Après mes études de droit et quelques années professionnelles dans le monde juridique, j'ai tout plaqué pour partir à l'aventure, mes appareils photos, mes cahiers de note et mon passeport pour seuls bagages. 

Je réalisais donc mes rêves d'enfant : devenir photographe et journaliste tout en renonçant à une vie matérielle très confortable.

Je n'ai pas l'habitude de m'étendre sur ma vie personnelle, celles et ceux qui me suivent depuis des années le savent bien. Ce 16 décembre est un jour particulier. Je me suis (un peu) ouvert à vous et je le ferai par la suite dans un récit bien plus personnel.

Aujourd'hui, mon gâteau d'anniversaire (virtuel) est bien chargé avec ses 70 bougies. Le virtuel a forcément du bon, puisque j'ai donc assez de souffle pour les éteindre en une seule fois 😊

Naissance d'une passion...

Naissance d'une passion...

Une de mes premières cartes de presse...

Une de mes premières cartes de presse...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents