Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

Depuis que j'écris des conneries sur les réseaux sociaux, certaines personnes m'évitent, j'aurai dû commencer plus tôt. (Sandrine Fillassier)


Blessé grave à la fac de Tolbiac : quand la rumeur fait pschitt !

Publié par Paul Tian sur 25 Avril 2018, 13:17pm

Catégories : #Actualité, #Evacuation, #Leïla, #Media, #ParcoursSup, #Politique, #Tolbiac, #mensonge, #rumeur, #ViolencesPolicieres

Blessé grave à la fac de Tolbiac : quand la rumeur fait pschitt !

Depuis l'évacuation, vendredi dernier, de la faculté de Tolbiac à Paris, par les forces de l'ordre, une rumeur persistante, relayée par plusieurs médias (Reporterre, Le Média, Marianne, Politis...) ainsi que sur les réseaux sociaux, faisait état d'un jeune homme gravement blessé à la tête après une chute. 

Une rumeur basée sur plusieurs témoignages d'étudiants qui assuraient avoir vu un jeune homme à terre, la tête ensanglantée. Un jeune homme qui, après une chute, se trouvait dans le coma...

Parmi ces témoignages, celui de la jeune étudiante Leïla, qui s'est confiée aux médias, à visage découvert, juste après l'évacuation de la faculté. (ici)

"La première chose qu'on a vue, c'était quoi ? C'est un gars devant les grilles, la tête complètement explosée, une flaque de sang énorme..." avait-elle alors déclaré à Le Média.

Devant l'ampleur de la rumeur, transformée rapidement en "mensonge d'Etat", la préfecture de Police de Paris avait formellement démenti ces allégations dans un communiqué.

Idem du côté de l'Assistante Publique - Hôpitaux de Paris qui utilise même le terme de "Fake News" en démentant catégoriquement l'admission dans ses services d'un blessé grave.

Rebondissement

C'est Libération qui vient de porter l'estocade à la rumeur. 

Leïla, l'étudiante qui vendredi, quelques minutes après l'évacuation, était formelle sur "la tête complètement explosée" d'un jeune homme, affirme à Libération avoir menti. 

"Je ne suis pas un témoin visuel. Les témoins ne veulent pas parler aux médias, c'est pourquoi nous relatons les faits..."

Mais Leïla persiste :  il y a bien eu un blessé grave lors de l'évacuation de Tolbiac... On imagine bien qu'elle doit se baser sur... une rumeur !

Une rumeur, précise Libération qui s'appuie sur "deux témoins... introuvables" ou des "témoignages pas fiables..."

(Photo en tête de l'article : instagram @artclararbtk)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents