Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


17 octobre 1961 : il y a 60 ans, "Un crime d'Etat, couvert par un mensonge d'Etat !"

Publié par Paul Tian sur 15 Octobre 2021, 18:38pm

Catégories : #massacre, #mensonge d'Etat, #France, #Guerre d'Algérie, #17 octobre 1961, #Maurice Papon, #police, #Paris, #FLN, #manifestation pacifique, #commémoration, #Emmanuel Macron, #politique, #histoire

(Photo Jean Texier)

(Photo Jean Texier)

Ce samedi, pour la première fois de la Cinquième République, un président va participer à une cérémonie en hommage aux victimes du massacre du 17 octobre 1961. 

 

Si nous faisons ce pas, c’est pour nous-même, pas pour des raisons de relation franco-algérienne

Elysée

C'était le 17 octobre 1961, il y a soixante ans. En pleine guerre d'Algérie, des dizaines et des dizaines d'Algériens qui manifestaient pacifiquement à Paris, à l'appel du FLN, en faveur de l'indépendance de l'Algérie, ont été massacrés par les policiers sous les ordres du préfet Maurice Papon.

Un crime d'Etat, couvert par un mensonge d'Etat !

Un massacre sur lequel l'Etat français a coulé une chape de plomb pendant des décennies imposant aux médias et aux historiens une censure implacable !

 

Les archives disparaissaient, des photographies, films et documents sont saisis... Il y a eu systématiquement disparition de preuves de la part de l'Etat

Medhi Lalloui, président de l'association "Au nom de la mémoire"

Soixante ans plus tard, aucun policier, aucun responsable n'a eu à répondre de ses agissements !

Il est vrai que cette terrible journée a été, après la fin de la guerre d'indépendance de l'Algérie, 'portée disparue' comme effacée des mémoires

Alain Ruscio, historien

En 2012, dans un communiqué, François Hollande, président de la République, a évoqué ce massacre, mais sans parler de crime d'Etat :

Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance ont été tus lors d'une sanglante répression. La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes

François Hollande, président de la République française

Samedi, pour la première fois, un président de la République va être présent pour commémorer ces massacres du 16 octobre 1961. Emmanuel Macron, à 15h30, se rendra  sur le pont de Bezons, dans le Val d'Oise.

A lire sur Konbini : 

  • Pourquoi l'histoire a failli oublier le massacre des Algériens du 17 octobre 1961 (cliquez ici)
(Photo blog Dominique Lesparre)

(Photo blog Dominique Lesparre)

17 octobre 1961 : il y a 60 ans, "Un crime d'Etat, couvert par un mensonge d'Etat !"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !